CONSEILS AVANT LE DÉPART

 

Voici quelques recommandations, tirées de l’expérience de bien des jacquets ou pèlerins de Saint-Jacques.

Elles te permettront de recueillir le maximum de joie, de lumière et de liberté sur le Chemin

1) Etre jacquet, c’est vouloir atteindre Saint-jacques de Compostelle, plus précisément la tombe de l’apôtre. Ce but exprime un désir : se rapprocher du Christ.

Si tu ne peux aller à Saint-Jacques d’une seule traite, prévois des pèlerinages d’approche assez longs : deux semaines minimum. Il faut du temps pour « entrer » en pèlerinage. De plus, il est bon que chaque étape se termine auprès d’un sanctuaire.

2) Efforce-toi de marquer ton départ par un temps de prière : messe, bénédiction, sacrement de la réconciliation…Tu peux te procurer la « créanciale », document de l’Eglise de France qui t’aidera à être accueilli sur ce « Chemin »

3) De préférence, choisis la marche. Effort simple, lent et patient, possible à tous les âges, elle est source de paix pour le corps et l’esprit. Elle permet une véritable contemplation. Marche paisiblement, régulièrement, sans recherche de performance. Adapte la longueur des étapes. Trouve un juste équilibre entre la promenade où l’on n’avance guère et la course où règne la tension.

4) Prends de longs temps où tu marches en solitaire dans le silence du coeur qui écoute. Cherche un bon équilibre entre le silence, la solitude et les rencontres. Ne crains pas de partir seul.

5) Ne programme pas trop à l’avance ta cadence de marche et d’arrêts. Ainsi tu seras souple et disponible pour te laisser conduire. Choisis pour ton hébergement la simplicité et la fraternité (par exemple : les gîtes, les hospitalités et en Espagne, les « albergues »)

6) Dans la mesure du possible, porte ton sac. Allège-le : tu y gagneras en liberté, en dépouillement et tu deviendras capable de porter celui des autres.

7) Découvre la simplicité du pèlerin sur ce Chemin : équipement minimum et préparation simple, hébergement et nourriture modestes, étapes selon tes forces et ton rythme.

8) Dans ta tenue, tes paroles et tes gestes, sois discret et respectueux pour être à l’écoute, et aussi pour les habitants qui te voient passer et qui t’accueillent.

9) En chemin, renseigne-toi pour participer aux messes et aux prières (contact avec une communauté, église ouverte…)

10) Contemple. Garde une attitude de souplesse et d’accueil. Aussi la lumière, les paysages, les sons, les richesses du patrimoine, les rencontres, les événements de toutes sortes pourront agir au plus profond de ton coeur. Repose-toi en Jésus! Laisse-toi doucement guider par Celui qui est « la Voie, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6)

11) Ne t’inquiète pas et sois persévérant : c’est peu à peu, jour après jour, que l’on devient pèlerin.

12) Une prière bien adaptée à la marche : celle du chapelet. prière simple et reposante. Chemin des doigts et du coeur. Demande à la Vierge Marie de cheminer avec toi vers Jésus.

En Mère bienveillante, Marie t’accompagnera…

ULTREIA !

 

saint jacques compostelle